BREF APERCU HISTORIQUE du BRAQUE de WEIMAR
 
Il y a plusieurs théories sur l’origine du Braque de Weimar. La seule chose certaine est que, dès le premier tiers du 19ème siècle, le Braque de Weimar était élevé à la cour du duc de Weimar et employé comme limier. Vers le milieu du siècle, avant le début de l’élevage en pure race, l’élevage de cette race était presque exclusivement dans les mains de chasseurs professionnels et de forestiers en Allemagne centrale, principalement dans la région de Weimar et en Thüringe. Les jours de gloire des limiers étant passés, les détenteurs procédèrent à des croisements avec des chiens d’oysel et poursuivirent l’élevage avec des produits de ces croisements. Depuis 1890 environ, la race est soumise à un élevage planifié et contrôlé par l’inscription dans un livre des origines. A côté du chien d’arrêt de Weimar à poil ras, apparaît dès le début du siècle une variété à poil long qui n’est cependant pas très répandue. Depuis que le Braque de Weimar est inscrit dans un livre des origines et élevé en race pure, des croisements avec d’autres races, tout spécialement avec des pointers, ont été évités. Etant élevé en race pure depuis environ cent ans, le Braque de Weimar est vraisemblablement la plus ancienne race parmi les chiens d’arrêt allemands.

 _________________________________________________________________________________

 
Synthèse du standard (99) du BRAQUE DE WEIMAR (Weimaraner)
 
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 7 Chiens d’arrêt.
 
ASPECT GENERAL : Chien de chasse de taille moyenne à grande, dont le type est adapté au travail de chien d’arrêt, sec, bien musclé, mais beau dans ses formes.
 
PROPORTIONS IMPORTANTES :
Longueur du corps / hauteur au garrot : 12/11.
Proportions de la tête : un peu plus longue de la pointe du nez au stop que du stop à la protubérance occipitale.
Proportions du membre antérieur : la distance du garrot au coude est à peu près égale à celle du coude au milieu du métacarpe.
 
COMPORTEMENT / CARACTERE :
Chien de chasse polyvalent, docile, d’un caractère bien équilibré, passionné pour la chasse et persévérant dans la quête systématique. Flair d’une qualité remarquable. Egalement bon gardien. Sûr à l’arrêt et au travail à l’eau. Qualités remarquables dans le travail après le coup de feu.
 
TETE
 
REGION CRANIENNE :
Crâne : En harmonie avec la taille du chien et avec les dimensions de la région faciale. A l’arrière des yeux, l’arcade zygomatique est bien visible. Stop : Très peu marqué.
 
REGION FACIALE :
Nez : Truffe grande, surplombant la mâchoire inférieure, de couleur chair-foncé.
Museau : Long, et en particulier chez les mâles, puissant. Chanfrein rectiligne, souvent légèrement busqué, jamais concave.
Lèvres : Moyennement couvrantes, de même couleur chair que le palais.
Mâchoires/dents : Mâchoires puissantes. Denture complète, régulière et puissante.
Joues : Bien musclées et nettement marquées.
Yeux : De couleur ambre clair à ambre foncé, d’expression intelligente. Les chiots ont des yeux de couleur bleu ciel.
Oreilles : Larges et assez longues, elles atteignent approximativement la commissure des lèvres.
 
COU : D’aspect et de port noble, sa ligne de dessus est galbée.
 
CORPS :
Ligne du dessus : Du cou galbé, par un garrot bien prononcé, elle atteint le dos qui est relativement long et ferme.
Garrot : Bien prononcé.
Dos : Ferme et musclé, sans ensellure ; n’est pas sur bâti à l’arrière. Un dos un peu long n’est pas un défaut.
Croupe : Bassin long et moyennement oblique.
Poitrine : Puissante, mais pas exagérément large ; suffisamment descendue - elle atteint presque le niveau du coude - et suffisamment longue. Bien cintrées sans être en tonneau, les côtes sont longues et la région sternale est bien marquée. Ligne du dessous et ventre : Elle remonte légèrement, mais le ventre n’est pas levretté.
 
QUEUE : Attachée un peu bas, en dessous de la ligne du dos. Elle est puissante et bien fournie de poils. Quand le chien est au repos, la queue pend ; au travail ou lorsque le chien est attentif, la queue est portée à l’horizontale.
 
MEMBRES
 
MEMBRES ANTERIEURS :
Généralités : Membres « hauts », secs, droits, parallèles, mais pas trop écartés.
Epaule : Longue, oblique, bien appliquée sur la paroi thoracique et bien musclée. Bonne angulation de l’articulation scapulo-humérale.
Bras : Oblique, suffisamment long, puissant.
Coudes : Dégagés, droits, tournés ni en dedans, ni en dehors.
Avant-bras : Long et droit. Carpe : Puissant, ferme.
Métacarpe : Sec, légèrement oblique.
Pieds antérieurs : Puissants, parallèles à l’axe du corps. Doigts bien serrés et cambrés. Les doigts médians, plus longs, sont caractéristiques de la race. Ongles de couleur gris clair à gris foncé.
 
MEMBRES POSTERIEURS :
Généralités : Membres « hauts », secs et bien musclés. Parallèles, tournés ni en dedans, ni en dehors.
Cuisse : De longueur suffisante, puissante et bien musclée.
Grasset : Puissant et ferme.
Jambe : Longue, tendons bien visibles. Le jarret est puissant et ferme.
Métatarse : Sec, en position presque verticale.
Pieds postérieurs : Puissants avec des doigts bien serrés. Pas d’ergots. Le reste correspond aux pieds antérieurs.
 
ALLURES : Beaucoup d’aisance et d’amplitude dans le mouvement à toutes les allures. Membres antérieurs et postérieurs parallèles. Au galop, foulée longue et rasante. Au trot, le dos reste horizontal. L’amble est indésirable.
 
PEAU : Ferme, bien adhérente mais sans excès.
 
ROBE :
 
Poil ras : Poil de couverture court (mais plus long et plus dense que chez la plupart des autres races de chiens comparables), dru, très épais, bien couché. Sans ou avec peu de sous-poil.
 
Poil long : Poil de couverture souple et long, avec ou sans sous-poil. Lisse ou légèrement ondulé. Poil au point d’attache des oreilles long et bien tombant. A l’extrémité des oreilles, le poil velouté est admis.
Longueur du poil sur les côtés de 3 à 5 cm, sous le cou, au poitrail et sur le ventre un peu plus long. Beau panache à la queue.
 
COULEUR : Gris argenté, gris brunâtre, gris souris ainsi que toutes les nuances intermédiaires entre ces teintes. La tête et les oreilles sont en général d’une couleur un peu plus claire. Des marques blanches ne sont autorisées que dans une faible mesure au poitrail et aux doigts. Parfois, sur le milieu du dos, il y a une raie foncée plus ou moins marquée dite « raie d’anguille ».
 
TAILLE ET POIDS :
Hauteur au garrot :
Pour les mâles : de 59 à 70 cm, taille idéale de 62 à 67 cm.
Pour les femelles : de 57 à 65 cm, taille idéale de 59 à 63 cm.
Poids : Pour les mâles : de 30 à 40 kg.
Pour les femelles : de 25 à 35 kg.
 
DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut.
 
DEFAUTS GRAVES :
Déviation nette par rapport au type.
Ecart important dans la taille et les proportions.
Région faciale : Défauts importants, comme p. ex. lèvres très développées, museau court ou pointu.
Mâchoires et dents : Absence de plus de 2 PM1 ou M3.
Yeux : Défauts des paupières, surtout défauts légers et unilatéraux.
Oreilles : Manifestement trop courtes ou trop longues, pas tournées vers l’avant.
Cou : Peau lâche (fanon) ; déviation importante de la forme ou du développement de la musculature.
Dos : Nettement ensellé ou carpé. Surbâti à l’arrière.
Poitrine, ventre : Poitrine en tonneau, insuffisamment descendue ou trop courte ; ventre levretté.
Membres antérieurs : Défauts importants de position, angulation insuffisante, coudes tournés en dehors, pieds affaissés.
Membres postérieurs : Jarrets de vache ou en tonneau nettement marqués.
Allures : Mauvaise démarche. Manque d’étendue des enjambées, manque de poussée. Amble.
Peau : Ecart très important de la norme, p. ex. peau très fine ou très épaisse.
Poil : Nature du poil intermédiaire entre poil ras et poil long. Absence de poil sur le ventre et aux oreilles. Poil laineux dans la variété à poil ras.
Couleur : Couleur s’écartant des tons de gris.
Ecart important de taille ou de poids. (p. ex. plus de 2 cm en plus ou en moins au garrot).
 
DEFAUTS ELIMINATOIRES :
Absolument atypique, lourdaud ou faiblard. Totalement mal proportionné.
Crâne : Absolument atypique, crâne comme celui du bulldog.
Région faciale : Absolument atypique, p. ex. chanfrein fortement concave.
Mâchoires et dents : Prognathisme supérieur ou inférieur, absence de plus de dents que sous défauts graves.
Yeux : Entropion, ectropion.
Oreilles : Manifestement atypiques, p. ex. oreilles écartées.
Cou : Fanon très marqué.
Dos : Fortement ensellé ou carpé. Fortement surbâti à l’arrière.
Poitrine, ventre : Poitrine en tonneau d’une manière prononcée, malformation de la poitrine.
Membres antérieurs : Membres rachitiques ou malformés.
Membres postérieurs : Boiterie chronique.
Allures : Démarche fortement contrainte dans toutes les allures.
Peau : Malformations ou aplasies cutanées.
Poil : Absence partielle ou totale de poil.
Couleur : Couleur autre que gris. Marques blanches en dehors du poitrail et des pieds.
Malformations ou maladies dont la nature héréditaire est admise, comme p. ex. l’épilepsie.
Défauts de caractère comme p. ex. craintif ou peureux.
 
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules complètement descendus dans le scrotum